Châtaignier

Le châtaignier (castagnu)

chataignier-zonza-corse-du-sud.jpg

Il est l'arbre emblématique de la Corse. Il pousse partout. On appelle les pousses sauvages "pullone". Cet arbre a nourri les corses pendant des siècles. Lorsque les bogues s'ouvrent en octobre, on peut voir leurs fruits bruns : les châtaignes. On fabrique notamment à partir de celles-ci de la farine, à la base de la recette de la pulenta. Pour compléter le manque de céréales, on faisait du pain avec la farine de châtaignes (c'est la pisticcina, le pain de châtaigne) de novembre à juin. C'est pourquoi on appelle le châtaignier "l'arbre à pain". C'est dans la Castagniccia, terme qui signifie en corse "étendue de châtaigniers" ou "châtaigneraie" que l'on retrouve cet arbre en quantité. Mais beaucoup de ces anciennes châtaigneraies sont aujourd'hui à l'abandon. La Castagniccia est le pays de Pascal Paoli : c'est là où que "le père de la patrie" s'est un moment réfugié avec ses troupes lors de l'occupation génoise, au milieu de châtaigniers. L'arbre permettait de nourrir les rebelles. C'est pourquoi on l'appelle aussi "arbre rebelle". Ces arbres chargés d'histoire existent toujours ! Les plus gros ont des centaines d'années, voire plus : dans le Bozio (Haute Corse), certains ont entre 7 et 10 mètres de circonférence. Mais le plus vieux châtaignier de Corse se trouve à Zonza (Corse du Sud) : il et millénaire ! Et la largeur de son tronc est exceptionnelle : 14 mètres de circonférence !

Ajouter un commentaire