Fauvette sarde

La fauvette sarde

fauvette-sarde.jpg

Elle n'existe qu'en Sardaigne et en Corse.Ce passereau au plumage gris ardoise est un peu plus grand que son cousin des Baléares. Son cri aussi est différent.

Le chant est assez semblable à celui de la fauvette pitchou mais plus court, moins râpeux et avec des phrases rapides n'excédant pas deux à trois secondes en durée. Par ailleurs, ces phrases sont faibles en intensité, pauvres en qualité, avec un trille rugueux et peu mélodieux qui est ponctué par des notes rauques et discordantes. Les cris d'appel sont variés : ils comprennent un crépitement clair et tranchant 'trrrut' ou 'drrut' ainsi qu'un bref 'slit', 'tsig' ou 'tik'.

Habitat : Les fauvettes sardes fréquentent un habitat assez homogène constitué d'une végétation basse située sur le littoral et les îles de la Méditerranée Occidentale. Il s'agit principalement de garrigues, de palmeraies, de zones Fauvette sarde de palmiers nains et d'étendues herbeuses situées sur le flancs de collines ou sur le sommet de falaises. Toutefois, on peut également les trouver dans des buissons épineux ou des maquis qui affleurent sur des terrains rocailleux en association avec des petits conifères, des genêts de plus grande taille et des bruyères. Les fauvettes sardes occupent habituellement des altitudes du niveau de la mer jusqu'à 500 m, bien qu'elles atteignent fréquemment 1800 m dans les régions montagneuses de Corse et de Sardaigne. Leur aire de répartition est assez réduite en Méditerranée Occidentale. La race type vit en Corse, en Sardaigne et dans les îles avoisinantes, la sous-espèce Balearica vit sur l'ensemble des îles Baléares (excepté Minorque) où elle est sédentaire. Certains oiseaux de la race type prennent leurs quartiers d'hiver en Afrique du Nord, dans le nord de la Tunisie, le nord de la Lybie, le nord de l'Algérie, mais parfois aussi loin que la lisière du Sahara. La fauvette sarde vit surtout en couple ou en solitaire, Fauvette sarde bien qu'en automne et en hiver, on la retrouve en petits groupes familiaux lâches. Furtive dans la nature, elle aime bien se dissimuler dans la végétation basse. Cependant, elle possède une nature curieuse et elle autorise souvent une approche. Elle se nourrit plus fréquemment à découvert que la fauvette pitchou et elle ne se cantonne pas dans les fourrés, effectuant de fréquentes incursions sur les bruyères et à la cime des petits arbres. Si elle est effarouchée, elle apparaît brièvement au sommet d'un buisson avant de plonger à l'intérieur et éventuellement d'en émerger pour s'installer un court instant sur une ramille. Les mâles sont généralement plus faciles à observer Fauvette sarde car, pendant la période de reproduction, ils se postent en évidence sur des perchoirs de chant au sommet de petits arbustes. Ils réalisent également un vol chanté au cours duquel ils s'élèvent de 5 ou 6 mètres dans les airs, les pattes ballantes, avant de plonger en ondulant jusque sous le couvert. La fauvette sarde a une allure décidée, sautillant, traînant des pieds sur le côté, rampant et courant sur le sol. Elle se tient plutôt horizontalement, souvent avec la tête haute et la queue dressée. Ordinairement, son vol est assez indolent, bas avec des petits mouvements de la queue. Lorsqu'elle s'enfuit, Fauvette sarde son vol est court et elle retombe assez vite dans le couvert. On possède peu de renseignements sur les moeurs reproductives de la fauvette sarde. Le nid, profondément dissimulé dans une touffe de ciste ou dans un buisson, est constitué d'herbes sèches et occasionnellement, de duvets végétaux, laines et crins. L'oiseau effectue sans doute deux pontes dans la saison, la première en avril-mai, la seconde en juin. La ponte est constituée de 3 ou 4 oeufs. D'une dimension de 17 sur 13 millimètres, ils sont de couleur blanc jaunâtre taché de brun-olive ou de gris violacé. L'incubation dure aux alentours de 12 ou 13 jours, est assurée surtout par la femelle. Le séjour au nid des jeunes est de 11 à 12 jours. Les fauvettes sardes capturent dans le feuillage, près du sol, des petits insectes, des araignées, des cocons et d'autres créatures minuscules

Ajouter un commentaire