Whisky, le chien martyr

Chien des Salines : entre mobilisation et chasse à l'homme

appel-temoin.jpg

La mort d'un chien qui semble avoir été torturé dans la nuit du 31 juillet au 1er août 2013 à Ajaccio a soulevé un émoi considérable. Plusieurs centaines de personnes se mobilisent, sur les réseaux sociaux comme dans les rues corses, pour retrouver le coupable. Mardi 6 août 2013 à 18 heures, le groupe Facebook "Le Chien Des Salines" comptait 2 376 membres, moins de trois jours à peine après sa création. Et cinq jours après que l'on ait découvert le cadavre de l'animal sur un parking des Salines, à Ajaccio.

"J'ai créé cette page samedi soir car je trouvais cette histoire immonde et me retrouver aujourd'hui avec 2 300 personnes, c'est vraiment incroyable !", s'enthousiasme non sans une certaine surprise Carole Santoni-Collet, une secrétaire comptable ajaccienne de 40 ans, qui travaille aujourd'hui sur le continent.

C'est Michou Gambarelli, Ajaccienne elle aussi, qui en parle à Carole après avoir eu vent de l'affaire sur Facebook. Lorsque son amie lui raconte qu'un chien a été retrouvé le ventre ouvert, vraisemblablement traîné sur plusieurs centaines de mètres au moins, dans le quartier des Salines, Carole est horrifiée. "On s'est vraiment dit qu'il y avait des fous !"

Sensibilisée à la cause des droits des animaux et collaboratrice du refuge de Caldaniccia, elle crée avec son amie un groupe Facebook dont l'objectif est de faire parler du drame pour que le coupable ne reste pas impuni.

L'émoi est immense et immédiat : en quelques heures, des centaines d'internautes, majoritairement corses mais pas que, diffusent les détails de l'acte, en utilisant notamment une photographie prise le matin du drame par la fille d'une habitante du quartier des Salines et postée dans le groupe Disparition De Chiens Sur La Corse. "J'ai eu les tripes à l'envers en voyant la photo, je ne pouvais pas laisser cet acte atroce impuni", explique Michou Gambarelli, qui affirme par ailleurs que le chien se prénommait Whisky.

Un homme s'est livré au commissariat d'Ajaccio le 9 août 2013

whisky le chien

Accompagné de son avocat, un homme, s'est présenté le vendredi 9 août 2013 aux enquêteurs de la Sécurité publique d'Ajaccio : il a déclaré être le conducteur du véhicule qui a heurté puis traîné Whisky, le chien martyr des Salines. La thèse de l'accident pourrait être retenue. Un homme s'est présenté vendredi 9 août 2013 dans l'après-midi au commissariat d'Ajaccio, accompagné d'un avocat, déclarant qu'il était le conducteur du véhicule qui a heurté puis traîné Whisky, le chien martyr des Salines, le 1er Aout sur plusieurs centaines de mètres.

C'est la tournure prise par les événements sur les réseaux sociaux qui aurait incité l'automobiliste, inquiet par ailleurs pour sa propre sécurité, à effectuer cette démarche, en compagnie d'un avocat, au commissariat d'Ajaccio.

Repris, confirmé et largement commenté dans les réseaux sociaux par les nombreux membres du groupe "Le Chien des Salines", ce nouvel élément est perçu comme un début encourageant:

Le responsable présumé s'est rendu au commissariat , c'est une première victoire estime l'un des administrateurs du groupe sur Facebook.

Nous devons éviter tous débordements soulignent les administrateurs du groupe qui rassemble 4880 membres et continuer d'être attentifs pour que la personne ayant perpétré cet acte réponde de ses actes, et que ce groupe continue d'etre efficace, comme il l'a été jusqu'à maintenant, car après une semaine d'existence et tout le travail fourni, nous avons un début de résultat.

Samedi 10 août 2013 à Ajaccio, un point presse a eu lieu devant le commissariat: la thèse de l'accident pourrait être retenue. Dans l'île où deux pétitions lancées sur cette  affaire avaient, dés le 8 août 2013, rassemblé plus de 13 000 signatures

 

Ajouter un commentaire